Qui sommes nous |  Activistes  |   Nos blogs  |   Ecrivez-nous

Bureau Régional     Bureau Central

 Tél: (00229) 21320049    Email: abpf@abpf.org

L’Agence Nationale des Soins de Santé Primaire (ANSSP) en collaboration avec la Direction Départementale de la Santé de l’Ouémé et sur appui technique des Pairs Éducateurs (PE) et les formateurs sur l’Education à la Santé Sexuelle (ESS) de l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) a, à nouveau, formé des pairs éducateurs dans les Collèges d’Enseignement Général (1) de Dangbo, d’Akpro- Missérété et de Sème dans le département de l’Ouémé et ceux d’Abomey et de Zagnanado dans le Zou.

.

Une vingtaine d’élèves sélectionnésdans chacun de ces établissements sur des critères bien définis ont été formés par des pairs éducateurs du #MAJBenin certifiés formateurs sur l’Education à la Santé Sexuelle par l’ABPF, des agents de santé et des professeurs des Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) du 02 au 04 Novembre 2022.

L’initiative a pour but d’améliorer la Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) et le respect des droits des adolescentes du Bénin à travers l’amélioration des connaissances des PE des collèges sur l’Éducation à la santé Sexuelle et la démarche de la Communication pour le Changement Social et Comportemental. Les objectifs spécifiques de la formation étaient de :

  • •Familiariser les PE au développement des thématiques de promotion de l’Éducation à la Santé Sexuelle, les thématiques de leadership, de l’estime de soi et au respect de l’autre.
  • •Renforcer les aptitudes des PE sur les techniques d’animation et d’identification des besoins de leurs pairs et comment y répondre à travers des actions adaptées de la paire éducation pour concrétiser les attentes du médecin du Monde.

La formation s’est déroulée autour des thèmes suivants: la Paire Éducation, l’Education à la santé sexuelle, la sexualité, le jeu de l’intimité etc. Plusieurs modules ont été développés tels que : le genre et les violences basées sur le genre, la santé sexuelle et de la reproduction, les droits et responsabilités en santé sexuelle et de reproduction, etc.

Le reste des modules tels que la diversité, les relations interpersonnelles, le leadership, le développement personnel, la Santé sexuelle et de reproduction (Grossesse non désirée, IST, etc.), etc. ont été développés.

Ces thématiques ont bouclé le dernier jour de cette formation.

Les jeunes PE bien formés ont reçu des manuels de formation et autres documents pouvant leur permettre de bien réussir la mission qui est désormais la leur.

Les jeunes PE bien armés, se préparent pour accomplir leur mission. Une mise en situation a été faite à la fin. Les nouveaux PE ont été scindés en groupes de cinq, ont défini leurs cibles et ont élaboré aussitôt des plannings de sensibilisation.

Appuyée par l'Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF), la campagne #jeconnaismesdroits est organisée par l'ONG ALLO BENIN du 1er au 5 novembre 2022 à #Banikoara dans le département de l'#Alibori. Elle a pour objectif de renforcer la connaissance des: #adolescents et #jeunes, parents, enseignants, autorités sur les thématiques #DSSR et la #SR. Il s'agira aussi de faire des sensibilisations sur les thématiques afin d'instaurer un climat de confiance favorable au dialogue inter-générationnel.

La cérémonie officielle de lancement de ladite campagne a eu lieu ce jour jeudi 03 novembre 2022 dans la salle de conférence de la Mairie de #Banikoara.

Dans son mot introductif, le représentant de l'ONG Allo Bénin M. Maurice GBEMENOU a planté le décor en expliquant le contexte et la justification de cette activité. De ses propos, on retient qu’une sexualité épanouie permet d'éviter la perversion et la dépravation de la jeunesse. Il s'agira de mettre en place un creuset d'échanges entre parents et enfants sur les droits des #adolescents et #jeunes en matière de #DSSR. La semence d'un bon grain dans la Commune de #Banikoara permettra un large relai dans toutes les communautés.

L'imam représentant les leaders religieux, tout en reconnaissant la responsabilité des parents dans l’éducation sexuelle de la jeunesse, exhortera la cinquantaine de participants à porter une attention particulière aux panels et débats afin d'en tirer le meilleur.

Représentant la Coordonnatrice ABPF Borgou/Alibori, M. Houcham Bio Yerima, Point focal @MAJ Parakou décernera un satisfecit à l’ONG ALLO Benin initiatrice de cette campagne qui s'est donnée pour mission d' aider les adolescents et jeunes à mieux maîtriser leurs droits en Santé sexuelle et reproductive. Il s'agit aussi pour l'organisation de favoriser dans le même temps le dialogue parents-enfants. Il est important de reconnaître les efforts des organisations non gouvernementales qui offrent à la jeunesse des espaces sains et sécurisés pour apprendre et partager des sujets qui touchent à leur épanouissement. Le rôle des parents est de discuter avec leurs enfants comme des amis sur tous sujets spécialement sur les questions de sexualité afin d'éviter des dérapages. L'Association Béninoise pour la Promotion de la Famille ABPF accompagne ces causes nobles surtout en matière de DSSR.

« La gestion de la sexualité constitue un thème important dans la vie de tout être humain », dira le Directeur du Développement Local et de la Planification représentant l'autorité municipale qui a officiellement lancé la campagne. Il remerciera l'ABPF qui a, une fois encore, renforcé les actions des partenaires pour un meilleur impact sur la population des questions de Droits Sexuels et Santé de Reproduction. « Depuis le sein maternel jusqu'à la vieillesse en passant par la puberté étape cruciale, une sexualité épanouie est gage d'une meilleure vie. La puberté mal gérée renforce la pauvreté », poursuivra t-il.

Notons que des communications vont meubler les journées et porteront, entre autres, sur la situation des droits et santé sexuels et reproductifs (DSSR) des adolescents et jeunes au Bénin et la nécessité du dialogue parents-enfants sur la sexualité ; le mariage forcé, les Violences Faites aux Femmes et aux Filles, le consentement, la planification familiale et surtout l’engagement des parents dans l’épanouissement des DSSR des jeunes.

Il y aura, également, des travaux de groupe pour l’élaboration de messages clés pour la campagne et un Facebook live sur le thème « les DSSR : enjeux et défis pour l’épanouissement des jeunes » auxquels les internautes sont conviés très nombreux.

L’Agence Nationale des Soins de Santé Primaire (ANSSP) en collaboration avec la Direction Départementale de la Santé du Plateau a sollicite des Pairs Éducateurs (PE) formateurs de l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) pour former des pairs éducateurs dans les collèges d’Enseignement Général 1 de Sakété,  Pobè et  Kétou du département de Plateau.

VUE PARTIELLE DES PARTICIPANTS

Une vingtaine d’élèves sélectionnés sur des critères bien définis ont été formés par des pairs éducateurs du Mouvement d'Action des Jeunes (MAJ) certifiés formateurs sur l’Education à la Santé Sexuelle par l’ABPF, des agents de santé et des professeurs de Sciences de la Vie et de la Terre (SVT) du 26 au 28 Octobre 2022.

PHOTO DE FAMILLE

L’initiative a pour but d’améliorer la Santé Sexuelle et Reproductive (SSR) et le respect des droits des adolescentes du Bénin à travers l’amélioration des connaissances des PE des collèges sur l’Éducation à la Santé Sexuelle et la démarche de la Communication pour le Changement Social et Comportemental. Les objectifs spécifiques de la formation étaient de :

  • • familiariser les PE au développement des thématiques de promotion de l’Éducation à la Santé Sexuelle, de leadership, de l’estime de soi et du respect de l’autre.
  • • renforcer les aptitudes des PE sur les techniques d’animation et d’identification des besoins de leurs pairs et comment y répondre à travers des actions adaptées de la paire éducation pour concrétiser les attentes de « Médecins du Monde », une ONG médicale de solidarité internationale qui intervient en France et à l'étranger, afin de soigner les populations les plus vulnérables, les victimes de conflits armés, de catastrophes naturelles, celles et ceux qui n’ont pas accès aux soins.
TRAVAUX DE GROUPE DES PARTICIPANTS

J-1 de la formation.

La première journée de la formation s’est déroulée autour des thèmes: Pair Éducateur, la Paire Éducation, l’Education à la santé sexuelle, la sexualité, le jeu de l’intimité etc.

J-2  

Plusieurs modules ont été développés tels que : le Genre, la santé sexuelle et de la reproduction, les violences basées sur le genre, les droits et responsabilités en santé sexuelle et de reproduction, etc.

Les Pairs Éducateurs étaient très ravis et ont participé activement au cours des moments de partage de connaissances. De petites animations de danses et de jeux ont également meublé cette journée.

VUE PARTIELLE DES PARTICIPANTS

*J-3

La derniere journée de cette formation a commencé par un résumé des deux premières journées et une simulation des nouveaux PE en situation de sensibilisation.

Le reste des modules tels que la diversité, les relations interpersonnelles, le leadership, le développement personnel, la Santé sexuelle et de reproduction (Grossesse non désirée, IST...) a été développé.

VUE PARTIELLE DES PARTICIPANTS

Les jeunes PE bien formés ont reçu des manuels de formation et autres documents pouvant leur permettre de bien réussir la mission qui est désormais la leur.

Les jeunes PE bien armés se préparent à accomplir leur mission. Une mise en situation a été faite à la fin. Les nouveaux PE ont été scindés en groupes de cinq, ont défini leurs cibles et ont élaboré aussitôt des plannings de sensibilisation.

La Jeune Chambre Internationale (JCI) COTONOU ELAN et le LÉO CLUB COTONOU SPHINX engagés dans la lutte contre le cancer du sein et celui du col de l'utérus.  

Avec l’appui de l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF), les deux organisations ont initié une campagne gratuite de dépistage du cancer du sein et du col de l'utérus 30 Octobre 2022 à la plage de Fidjrossè dans le 12e arrondissement de la ville de Cotonou.Cette activité entre dans le cadre de "Octobre Rose", mois dédié à la lutte contre le cancer du sein.

PHOTO DE FAMILLE DES DES MEMBRES DES 2 ORGANISATIONS
Une séance de fitness a précédé l'offre de services en clinique mobile de l'ABPF.  
Dans le fitness sont regroupées une pluralité d'activités qu'elles soient individuelles ou collectives, comme les exercices de cardio, de musculation, d'étirements, ou collectives, à l'instar de la zumba, du step, des abdos-fessiers, du body combat ou d'autres déclinaisons visant l'amélioration de la condition physique. Les activités de fitness permettent à la fois de perdre du poids, de travailler tout le corps, son endurance et son cardio, de se muscler, de s'assouplir et de s'entretenir. Il s'agit finalement de favoriser le bien-être des participantes et leur forme globale.
Après cette séance d'exercices physiques, la majestueuse en clinique mobile a pu offrir des services de: dépistage du cancer du sein et du cancer du col de luterus...dépistage et prise en charge des Infections Sexuellement Transmissibles (IST) et VIH/ SIDA, conseils...

LES VOLONTAIRES DU MAJ POSENT DEVANT LA CLINIQUE MOBILE
Les femmes soucieuses de leur santé et de leur bien-être n'ont pas voulu se faire compter l'événement.
LES BENIFICIAIRES ATTENDANT LEUR TOUR
Le cancer du sein dépisté tôt est mieux pris en charge et les chances de survie sont meilleures

Suite à l'atelier de mise en place du comité de veille pour le suivi des recommandations de l'Examen Périodique Universel (EPU) tenu les 25 et 26 octobre à Grand- Popo, un deuxième atelier de restitution  s'est tenu ce vendredi 28  octobre au centre Anouarite  à d’Abomey- Calavi.

PHOTO DE FAMILLE DES PARTICIPANTS

  Il s'agissait de présenter le rapport alternatif de l'EPU aux professionnels des médias mais aussi le comité de suivi mis sur pied pour le suivi au Bénin des recommandations de l’Examen Périodique Universel. Parties impliquées et hommes des médias ont pris  part à cet atelier Initié par l’Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) sur son projet Right Here Right Now 2 (RHRN2).

Monsieur Comlan Christian AGBOZO, Directeur Exécutif de l'Association Béninoise pour la Promotion de la Famille (ABPF) tout en remerciant les participants à cet atelier, a rappelé l'objectif de l’EPU qui est de faire l'évaluation des droits humains dans chaque pays. Conduite par le conseil des droits humains, chaque Etat opine et libre au pays concerné de prendre en compte les recommandations qui lui sont faites par ses pairs.

Comlan Christian AGBOZO, Directeur Exécutif de ABPF

Dans sa conclusion,  le Directeur Exécutif rappellera que le journaliste constitue « la conscience de l'opinion publique » pour avoir l'information juste. Une raison suffisante pour croire à un aboutissement heureux du processus grâce aux hommes et femmes des médias.

Présentation sommaire du projet RHRN2 Bénin.

Amour BAKPE, Point Focal Suivi Évaluation Apprentissage sur le projet RHRN2

Right Here Right Now 2 (RHRN2) est un projet qui vise à permettre aux jeunes, dans toute leur diversité, de jouir de leur santé et de leurs droits sexuels et reproductifs (DSDR) au sein de sociétés justes en termes de genre. Les jeunes sont au premier plan du programme qui cherche à libérer le pouvoir de la jeunesse, à assurer l’information et l’éducation en matière de DSDR, à accroître le soutien de l’opinion publique pour la DSDR, à améliorer les politiques et les lois, et à renforcer la société civile. Le lobbying et le plaidoyer constituent une stratégie principale, soutenus par un renforcement mutuel des capacités. Les zones d’intervention du projet sont : Cotonou, Lokossa, Savalou, Parakou, Kandi et Banikoara.

Présentation du rapport de l’Examen Périodique Universel

Une panel de discussion a été animé sur le processus EPU, les étapes franchies par le Bénin, les prochaines étapes et surtout le rôle des médias et organisations de la société civile dans le suivi des recommandations.

Conaïde AKOUEDENOUDJE, Juriste spécialiste des Droits Humains.

 L'Examen Périodique Universel est un mécanisme de recevabilité internationale en matière des droits humains. Le Bénin sera à sa 4è participation en janvier 2023. Les recommandations sont au nombre de neuf et tournent autour de trois thématiques qui sont : le droit à l'information en matière de droit sexuel et reproductif, la protection des minorités sexuelles et l'accès aux soins d'avortement sécurisé par la population.

 L'appui des médias dans le suivi de mise en œuvre des recommandations est primordial pour aboutir à un rapport alternatif plus crédible.

 Cet atelier constitue donc une étape cruciale dans l'implication des hommes des médias dans le suivi des recommandations car ces derniers sont un soutien certain pour l'aboutissement du processus pour communiquer et informer sur le processus enclenché.

 Il y a eu l'étape « questions- réponses ». Les journalistes n’ont pas manqué de commenter et de poser des questions auxquelles ont répondu les différents experts présents à l'assise.

La présentation du comité de suivi de recommandation constitué de neuf membres a mis un terme à cet atelier.

.