Qui sommes nous |  Activistes  |   Nos blogs  |   Ecrivez-nous

Bureau Régional     Bureau Central

 Tél: (00229) 21320049    Email: abpf@abpf.org

La campagne «16 jours d’activisme pour mettre fin à la violence faite aux femmes » est une campagne internationale qui se tient chaque année du 25 Novembre au 10 Décembre. Elle vise à prévenir et éliminer les violences liées au genre. Symbole de la lutte de la femme contre diverses inégalités, l’esplanade de la statue de l’Amazone a servi de cadre ce vendredi 25 Novembre 2022 au lancement officiel de la campagne.

Mme Claudine PRUDENCIO, Présidente de l`Institut National de la Femme

La commémoration des 16 jours d’activisme offre l’opportunité d’attirer l’attention individuelle et collective, sur la nécessité d’aborder la question des violences faites aux femmes et aux filles. Représentant l’autorité communale, M. Randyx Romain AHOUANDJINOU dans son mot de bienvenue a félicité le gouvernement béninois dans son ambition de faire reculer les violences faites aux filles et aux femmes et dissuader les auteurs qui freinent l’émancipation de la femme béninoise.

M.RichmondTIEMOKO , Représentant résident de l’UNFPA

Le Représentant résident de l’UNFPA,  M.TIEMOKO Richmond, représentant du groupe des Partenaires Techniques et Financiers Genre et Protection sociale dira aussi son appréciation et son encouragement pour les progrès réalisés au Bénin et appellera au maintien strict du cap.

Rappelons que 69% des femmes au Bénin, disent avoir déjà subi une violence au cours de leur vie.

Le Représentant résident de l’UNFPA a renouvelé également l’engagement des Partenaires Techniques et Financiers et appelé à la responsabilité de toutes les parties prenantes afin d’agir pour prévenir la violence.

Vue partielle de l'assistance

Présente également à la cérémonie, l’Honorable Mme Claudine Afiavi PRUDENCIO, la Présidente de l’Institut National de la Femme dont l’un des objectifs est la lutte contre toutes les formes de discrimination et de violence à l’égard de la femme a fait un rappel sur la gigantesque plaie que constitue les Violences Basées sur le Genre (VBG) et qui enlève à notre humanité ce qu’elle a de plus cher. Actes inhumains et dégradants, les violences faites aux femmes et aux filles déshumanisent le monde. Il ne s’agit ni d’un phénomène abstrait ni d’un phénomène insaisissable. L’arsenal juridique des répressions est désormais très bien fourni dans notre pays. "Il est nécessaire que chaque individu s’engage pour combattre et vaincre la dure carapace du phénomène des VBG", dira t-elle.

Son Excellence To Tjoelker-Kleve, Ambasseur des Pays-Bas près le Bénin

Dans son discours officiel de lancement de la campagne, la Ministre des affaires Sociales et de la Microfinance, Mme Véronique TOGNIFODE énoncera la volonté de l’Etat béninois pour son engagement dans cette lutte.  Pour elle, il est opportun et urgent de briser la chaîne du silence et de l’impunité. Reconnaître, refuser et combattre les VBG sur toutes ses formes permettra de rendre le monde plus agréable et de l’« oranger ». Mme TOGNIFODE n’a pas manqué de remercier tous les Partenaires Techniques et Financiers, principalement l'Ambassade des Pays-Bas, la collaboration bilatérale et multilatérale et les diverses organisations pour leur travail et lutte acharnés afin de bannir le fléau que constitue les VBG.   

De g. à d; mesdames Éléonore Yayi Ladekan, Ministre de l'Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique, Mme Véronique TOGNIFODE, Ministre des affaires Sociales et de la Microfinance, Claudine PRUDENCIO, Présidente de l`Institut National de la Femme

La cérémonie a pris fin avec la visite des autorités aux différents stands installés dont, entre autres, celui de la coalition ABPF, ABMS et CARE BENIN-TOGO.